Le Havre d'avant... ou l'histoire en photo de la ville du Havre et des Havrais avant la guerre...

Le Havre... toute l'histoire du Havre et des Havrais... avant le naufrage et les bombardements de 1944 ! Beaucoup de photos dans Le Havre d'aujourd'hui également...

21 février 2008

Le Café du Vieux Havre

Comme nous l'avons vu hier, le Café du Vieux Havre s'est éteint peu de temps avant la guerre, en 1934. Vétuste, devenu trop dangereux pour la sécurité publique, il fut démoli par la Municipalité.
Seulement, de par son pittoresque et sa construction quelque peu alambiquée, il était un petit peu devenu le symbole de ce Vieux Havre, en portant jusqu'au nom... De ce fait, il a largement été fixé sur la pellicule, de telle sorte que son souvenir est aujourd'hui bien conservé et que sans l'avoir vu, il fait partie de la mémoire de nombre de Havrais...

En voici quelques photographies extraites de différents ouvrages sur Le Havre.

A00147
Fonds SHED

A00146
Collection CHRH - Fonds Soclet

A00145
Coll. Bibliothè
que Municipale du Havre - Raoul Lefaix

A00151
Collection Gérald Lecanu

A00152
Collection Gérald Lecanu
 

A00148
Collection Alexandre Lecanu

A00149
Collection Alexandre Lecanu

Toutes ces photographies datent d'avant 1930, puisque c'est vers cette année qu'il quitta son appellation de Café du Vieux Havre, 'connue de temps immémorial' pour prendre celle d'Amsterdam Bar.

Posté par Damien Patard à 12:46 - Les édifices non religieux - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

    Quincaillerie Cantel

    Re-bonjour , quel trésor ton blog . Je suis déjà intervenu ce matin pour l'article " HAC - Nimes en 1950 à la Cavée verte " . Et là je tombe sur une série de photos de la Quincaillerie de mon Grand père Robert Cantel . Le bâtiment mitoyen du café du vieux Havre . Mon père Jean et mon oncle Pierre débutèrent leur formation de quincaillers Bâtiment et approvisionneur de navires à cet endroit avec leur père qui acheta cette affaire à Monsieur Leroux . Mon père qui était très malicieux me raconta avec humour un acte inoui de résistance envers l'occupant allemand dont il fut le héros . Un soir , à la fermeture du magasin , un soldat Allemand complètement ivre urinait démonstrativement sur sa vitrine ... le sang de mon paternel ne fit qu'un tour et il dirigea à coups de pied dans le c.. , l'indélicat Teuton vers la vespasienne que l'on voit sur la photo juste en face de la quincaillerie et du café du Havre dont le Germain guerrier devait être un client assidu . Peut-être il aurait pu ce soir_là acheter des vis au lieu d'assouvir son vice ...
    La quincaillerie comme tout le quartier fut rasée lors des bombardements du Havre . Elle fut provisoirement installée dans des baraquements en tôle ondulée devant les bureaux des douanes et , enfin reconstruite quai Lamblardie , pratiquement en face de la passerelle du bassin du commerce . Emplacement aujourd'hui d'une société d'interim .
    Commentaire un peu long . J'espère que vous prendrez autant de plaisir à le lire que j'ai eu d'émotion à l'écrire .
    Bien cordialement .
    Thierry Cantel
    http://percantoch.blog.mongenie.com

    Posté par Cantel Thierry, 26 novembre 2009 à 22:17
  • @ Thierry

    Bonjour Thierry,
    j'ai effectivement lu avec intérêt vos trois commentaires de ce jour. Je suis ravi de voir que ce blog fait le plaisir des autres...
    Concernant l'épisode de la Cavée Verte, je ne saurai vous dire s'il s'agissait de la tribune nord ou de la sud, car moi, je n'y étais pas... J'ai vérifié mes sources et dans l'article que j'avais utilisé pour rédiger ce post, il était bien noté "gradins nord".
    Concernant la Quincaillerie de la Marine, ravi d'avoir un témoignage direct ! C'est souvent ce que je recherche... mais c'est bien plus difficile à trouver que des photographies dans des livres ou des revues...
    Enfin, si vous-même avez des renseignements, documents ou photographies sur cette quincaillerie, n'hésitez pas à me les faire partager !
    Amicalement
    Damien

    Posté par Damien, 26 novembre 2009 à 23:14
  • tite rectif

    Je constate que ce bistrot aurait été détruit en 1934 ce qui confirmerait que mon Papa ne manquait pas d'imagination pour embellir la réalité afin de la rendre plus humoristique... il est donc plus probable qu'un marin de la Marine Marchande Allemande rencontré avant 1934 se soit, dans son esprit, transformé en féroce occupant Nazi pendant la seconde guerre mondiale... ne me raconta t'il point un autre jour qu'affecté en Juin 40 dans l'artillerie anti-aérienne au fort devenu aujourd'hui les" jardins suspendus " il abattu un seul avion. et que celui-ci était Anglais.
    Y manquait pas d'humour, l'Pater.
    Tite larme !

    Thierry Cantel
    http://percantoch.blog.mongenie.com

    Posté par pere cantoche, 27 octobre 2010 à 16:33
  • Anecdote

    Pour Thierry : J'ai été hier à une expo de véhicules anciens et je suis tombé sur la fourgonnette Simca 8 que Robert (ou Jean ou Pierre ) avait acheté en 1951 pour la quincaillerie . Elle a été restaurée , magnifique ! Je n'ai eu le plaisir de la conduire , car quand je suis rentré chez Cantel , en 64 , elle avait été remplacée par une Estafette .

    Posté par Denys, 08 juin 2015 à 10:12
  • merci Denys

    Merci très tardif, cher Denys dont je ne lis, par un pur hasard, votre commentaire qu'aujourd'hui.... je me souviens de cette Simca et me semble t'il de vous aussi. Merci pour ce témoignage émouvant...

    Posté par Thierry, 11 décembre 2016 à 11:59

Poster un commentaire