Le Havre d'avant... ou l'histoire en photo de la ville du Havre et des Havrais avant la guerre...

Le Havre... toute l'histoire du Havre et des Havrais... avant le naufrage et les bombardements de 1944 ! Beaucoup de photos dans Le Havre d'aujourd'hui également...

09 avril 2009

Non au démantèlement des portes de la Caserne Kléber... compléments

Petits compléments au précédent article déjà publié sur les portes de la caserne Kléber, toujours menacées de destruction...

A00989

Tout d'abord, la plaque...

A00990

Elle fut apposée et inaugurée en 1984, par le maire d'alors, M. André Duroméa. Par ce geste, il voulait rendre hommage et évoquer le souvenir de tous ceux qui avaient donné leur vie pour arrêter l'ennemi sur les bords de la Marne. Rappelons que le célèbre 129e Régiment d'Infanterie avait participé à la Bataille de la Marne. Il avait tenu garnison dans la caserne Kléber jusqu'en 1939.

A00991

A00992

Aujourd'hui, il ne reste de cette caserne que quelques vestiges dont le portail... Plutôt que de le détruire, est-ce qu'une belle restauration qui passerait par la suppression des thuyas qui ont poussé juste derrière, un nettoyage des pierres ne serait pas plus judicieux ?

A00993

Le linteau en fer forgé et les chapiteaux qui le soutenaient sont toujours là, soigneusement rangés derrière la porte... Il n'y aurait qu'à les refixer...

A00994

Rappelons tout de même que c'est pour une obscure visée artistico-architecturale que l'on veut détruire ce vestige du passé ! La porte gênerait la vue du beau marbre blanc des immeubles de la nouvelle cité judiciaire !!! Mais à ce jeu-là, ne faudrait-il pas abattre également l'immeuble de la DDE ? Et plutôt que de faire table rase du passé, ne peut-on pas l'accorder au moderne ?

A00995

Cependant, si destruction, il devait un jour y avoir, ce ne serait malheureusement pas la première... Le conseil municipal vient d'accorder le permis de destruction du Château de Montgeon... Concernant la porte, il reste encore aujourd'hui un bout du portique. Mais il était bien plus grand après guerre qu'il ne l'est aujourd'hui...

A00996

En effet, en 1978, on note qu'il comportait encore ses trois voûtes... Où sont passées deux d'entre elles ? Déjà, on se posait la question de la conservation des vestiges de la caserne Kléber. Le choix avait été fait de les conserver au nom du souvenir... Pourquoi revenir aujourd'hui en arrière ?

A00997

Pourtant, de manière un peu paradoxale, on a dans le même temps remis en état d'autres vestiges de la caserne. Ainsi, le cercle des officiers abrite aujourd'hui le bureau du recrutement territorial. On peut constater que restaurés, ces bâtiments s'incorporent merveilleusement aux nouveaux édifices de l'entrée de ville !

A00998

Malgré tout, les vestiges de la caserne sont de moins en moins nombreux... Ils l'étaient beaucoup plus au lendemain de la guerre et n'ont pas été détruits que par les bombardements.

A00999

En lieu et place de la caserne, un ensemble administratif a poussé, et le béton fertile a mangé peu à peu ce qui l'entourait.

A01000

D'autres vestiges de la caserne furent ainsi condamnés à la démolition. Ainsi, en 1982, on détruisit une vieille bâtisse Napoléon, témoignage vivant de l'ancienne présence de la caserne dans la ville. C'était une ancienne dépendance à laquelle un groupe de clochards avaient malencontreusement mis le feu en septembre 1981. On constate que parfois l'Histoire bégaie et que de tristes hasards arrangent quelquefois nos politiques. Tout lien avec des événements récemment arrivés au Château de Montgeon ne serait pourtant que simple coïncidence...

A01001

Malgré tout, encore une fois, d'autres édifices furent rénovés dans les années passées. Ainsi, en 2002, on remit à neuf le dernier vestige de la caserne Kléber encore debout avec le portail et le cercle des officiers... Il abrite aujourd'hui des services administratifs de l'Action Sociale.

A01002

A01003

Il fut inauguré le mercredi 3 juin 2003 par M. Antoine Rufenacht, maire de la ville. A cette occasion, ce dernier déclara : "Cet immeuble se situe parfaitement à l'interface de la ville ancienne, du secteur des gares et du secteur portuaire". Souhaitons que d'ici quelques mois, on n'en arrive pas au même état de fait que pour le château de Montgeon... Le portail de la caserne Kléber est lui-aussi à l'interface de la ville ancienne et de la moderne, avec la construction de la nouvelle cité judiciaire. Plutôt que de faire table rase du passé, pourquoi de pas l'incorporer dans la ville d'aujourd'hui ?

Lors des dernières élections municipales, M. Rufenacht avait dit qu'il se verrait bien maire encore, en 2017, pour fêter le 500ème anniversaire de la fondation de la ville. Mais que serait cet anniversaire sans le peu de traces qu'il nous reste aujourd'hui de la ville d'avant-guerre ? C'est un homme qui ne veut pas se retourner vers le passé, mais être résolument tourné vers l'avenir. C'est tout à son honneur, mais on ne construit pas l'avenir en faisant table rase du passé...

A01004

A01005

Voici le même bâtiment aujourd'hui... Avouons qu'il serait dommage de voir disparaître de tels édifices ! Et les portes de la caserne en font bien partie...

A01006

Pour conclure ce billet, je tiens à préciser que M. Rufenacht n'est en rien visé ou soupçonné de quoi que ce soit dans cet article, et dans l'intention supposée de détruire la porte de la caserne Kléber. En effet, la porte Kléber se trouve sur le "territoire" de la DDE. Toutefois, j'ai du mal à croire qu'il ne puisse avoir la moindre influence sur ce qu'il est permis de faire ou non, et j'aimerais des réactions, quelqu'elles soient, de la part de responsables municipaux. Le top serait même d'avoir leur soutien...

Souhaitons en tout cas qu'on n'en arrive jamais à la destruction des portes de la caserne Kléber, et que d'ici peu, des décideurs politiques ou des responsables du chantier de la cité judiciaire, interviendront, en nous rassurant et en nous disant que l'on s'est trompés et que jamais il n'a été question de détruire cette porte, trace du passé et de la présence du 129e RI dans notre ville. Jusqu'à ce jour, elle reste devant nos yeux un souvenir vivant de tous ces hommes qui ont été jusqu'à donner leur vie en 1914 pour sauver la France.

*********************************

Dernière minute :

Ce jour, jeudi 9 avril 2009, un nouvel article de presse peut être porté au dossier... Celui paru dans les journaux locaux d'aujourd'hui. Signalons au passage une petite erreur : c'est bien le 129e Régiment d'Infanterie qui tint garnison dans la Caserne Kléber, et non le 329e, comme indiqué dans l'article.

A01008

Espérons que cet article suscitera des réactions...

Sources :

- Coupures de la presse écrite locale, Archives Municipales du Havre.
- Journaux locaux, Archives Municipales du Havre.
- Photographies personnelles.


Commentaires

    et bien en voilà un article qui plaide en faveur de la bonne cause !!! et la presse Havraise en avait fait écho...nous on attend ...
    Merci Damien pour en avoir remis une couche qui en plus est bien documentée !!!
    à bientôt !!
    ,o)

    Posté par phyll, 08 avril 2009 à 14:50
  • Remarquable argumentaire à délivrer à la Presse havraise. Bravo

    Posté par marlowe, 08 avril 2009 à 15:51
  • Sacrée documentation, j'avais encore jamais vu ces photos (de la sécurité sociale en train d'être construite).

    On a déjà connu trop de table rase au Havre, on n'en veut plus !

    Posté par Clem, 08 avril 2009 à 15:55
  • Très bon article très bien documenté. Nous avons, avec Phyll, alerté la presse Havrazise à ce sujet mardi 31 mars. Mais à ce jour toujours rien de paru.
    Voudrais-t-on ne pas nous entendre ?
    Ton reportage donne tous les arguments pour conserver ce vestige. Je n'en vois aucun pouvant gêner la modernisation de ce quartier, au contraire.
    Je ne vais pas refaire un article sur mon blog afin de ne pas se disperser dans cette défense. Mais je vais mettre le lien revoyant sur cet article.
    Merci beaucoup Damien pour ton aide.
    DAN.

    Posté par DAN, 08 avril 2009 à 16:27
  • Quel soutient Damien..!
    Là tu as su t'impliquer dans ce quelle fût, ce quelle était, ce quelle va devenir et surtout ce que tu proposes pour la laisser tranquille!
    En effet, il ne faudrait pas grand chose pour lui redonner vie...un peu de volonté de nos élus qui pour certains seront en liste pour les Européennes Il ne s'agit pas de démagogie mais d'une réalité...!
    Merci de t'être investi..
    Marco

    Posté par marcopolo76, 08 avril 2009 à 19:49
  • Mais oui, cela crève les yeux. C'est l'évidence : il faut conserver ce portail.
    Il faut mobiliser toute la ville !
    Le choix est simple : conserver des témoins du Vieux-Havre ou bien tout détruire et pleurer, ensuite, sur ce qui a disparu.
    Trop tard !
    Il faut agir au plus haut niveau Municipal et faire du Maire et de son Conseil les parties prenantes de cette conservation.
    Bon Dieu de Bon Dieu, mais les destructions de 1944 ne suffisent donc pas ???

    Posté par Pttp Graf, 08 avril 2009 à 20:46
  • Là personne ne peut plus douter de la nécessité de conservation.
    Superbe traitement du sujet.
    Bravo Damien.

    Posté par tce76, 08 avril 2009 à 21:17
  • Un excellent travail

    Félicitations.

    Oui, il faut que les vestiges de notre ville perdurent.

    Posté par Havrais, 08 avril 2009 à 21:28
  • Génialissime cet article. Du beau travail de recherche aux archives municipales.

    En regardant des photos ancienne du Havre (notamment après la guerre), je me demandais ce qui était arrivé au petit batiment situé le long du Cours Chevalier de la Barre. J'ai maintenant la réponse...et ca nous rappel quelque chose, du côté de Caucriauville...dans une jolie forêt (tu vois de quoi je veux parler ??? lol)


    C'est curieux comme parfois certaines catastrophe tombent au bon moment. A plusieurs centaines de kilomètres du Havre, à Aix en Provence, un projet immobilier consistait à intégrer la facade de l'ancien casino aux nouvelles résidences. Comme par hasard, lors du chantier, un ouvrier à donné un mauvais coup de buldozer dans la façade, qui s'est complètement éffondrée...irrécupérable.

    Souvent les interêts financiers dépassent les interêts du patrimoine. C'est pour cela qu'il faut bien surveiller le chantier de la cité judiciaire.

    Pour en revenir à la Porte Kleber, comme le prouve cet article de la presse Havraise, la plaque commémorative veut bien dire que ces quelques murs réprésentent un interêt. Cette plaque sera peut être l'antidote à la destruction, l'argument en marbre ! (a défaut d'être en béton).


    Et bonne question, qu'est devenu le portique vestige des batiments de gardes ?

    Posté par geo, 08 avril 2009 à 22:25
  • Bon reportage Damien. Ce qui m'étonne est que cette porte ne soit pas un ouvrage classé.

    Posté par Yoca, 08 avril 2009 à 23:02
  • Alors là bravo je t'applaudis, ce post pour la sauvegarde de ce patrimoine est on ne peut plus complet. J'espère que ceux qui ont la mémoire courte et qui veulent la perte de cette porte prendrons bonne note de ce billet.
    Malheureusement ce qui importe ces personnes est uniquement le visage que notre ville aura demain et ne se soucient guère du passé de notre Porte Océane, de plus avec de la bonne volonté on peut mettre en valeur ces pièces et l'intégrer sans problèmes avec de nouvelles constructions. On utilise l'éclairage pour agrémenter des bâtiments austère à des moments, pourquoi il n'en serait pas de même dans ce cas.
    Quand le "seond souffle" rapporte de l'argent on n'hésite pas à preserver les choses, à l'inverse quand les têtes non pensantes n'y voient aucune utilité ils ne cherchent pas plus loin que le bout de leur nez et choisissent la démolition, il n'y a pas de respect pour nos aînés qui se sont battus afin de sauvegarder ce que l'on veut au jour d'aujourd'hui abattre.
    En tout cas ce reportage est excellent, encore bravo.

    Posté par yannick_76, 09 avril 2009 à 00:09
  • Merci

    Et bien, merci à tous...
    Ecrire cet article a été un plaisir... mais, qui pourrait être bien plus grand si j'apprenais un jour qu'il avait servi à quelque chose ! Espérons que certaines têtes pensantes passent de temps en temps sur le net et qu'elles tomberont dessus...

    Posté par Damien, 09 avril 2009 à 00:15
  • Salut damien,
    Excellent reportage, très bien documenté, beau travail de recherche aux archives.
    A la lecture de certains coms, on peut donc craindre, non pas un incendie criminel ( la pierre de taille et le fer forgé ne brulant pas ) mais bel et bien un coup de bull malencontreux !

    Posté par NICEPHORE, 09 avril 2009 à 08:07
  • Super article pour aider notre compréhension à l'importance de garder cette porte et sa place dans notre ville. bravo pour tous les documents retrouvés !!

    Posté par philzoc, 09 avril 2009 à 18:41
  • Merci Damien pour ce complément, à la défense de cette porte. On pourra dire ce que l'on veux, mais la blogosphère s'est fortement mobilisée pour cette défense.
    Si au départ j'ai hésiter un peu avant de lancer cette alarme, aujourd'hui mes craintes se sont évanouies avec tous les soutiens que je reçois, de la part de tous.
    Merci Damien @+

    Posté par DAN, 09 avril 2009 à 19:38
  • Tu nous livres encore là une évolution fort bien dopcumentée du patrimoine Havrais

    Posté par GL, 09 avril 2009 à 21:02
  • Bravo Damien pour ce reportage ! En espérant que ça défendera notre cause...

    Posté par rose, 09 avril 2009 à 21:51
  • C'est encore Marco pour te demander si parmi tes archives tu aurai des photos anciennes sur la place Jean le brozec et l'ancien commissariat...!
    Si tu as pense beaucoup à moi ..!
    marcopolo76@laposte.net
    Bonnes fêtes
    Merco

    Posté par marcopolo76, 11 avril 2009 à 19:03
  • En plus cette porte est complète avec les chapiteaux et le bel ornement en fer forgé qui attendent d'être replacés. D'ailleurs, je suis presque étonnée que ces éléments soient restés proprement posés derrière la porte.
    Si on continue à faire table rase de tout, à savoir dernièrement le château, la gare maritime, bientôt on n'aura plus rien d'exceptionnellement beau à photographier au Havre.
    Merci Damien pour toutes ces informations.

    Posté par Jake _, 11 avril 2009 à 19:07
  • À SAUVER

    Au nom d'une ville qui se veut d'avant-garde, il
    ne faut pas laisser faire plus que les bombardements de la dernière guerre mondiale.

    Ce serait, à mon avis, une injustice de plus que
    de voir partir ce qui peut encore être intégré au
    nouveau visage du HAVRE. Derrière le moderne tout
    n'est pas bien, et tout devient impersonnel.

    Toutes mes féliciations pour le merveilleux site
    que vous avez réalisé, et encouragements pour un
    Havre fier de son passé.

    Amicalement

    Posté par BAHIA, 26 août 2009 à 15:07
  • photo expo

    Bonjour,
    Merci pour votre blog et ces intéressants documents, quand je lis tout cela, j'ai l'impression que le passé de la ville "se fait la la malle" pour qu'une municiplaité imprime son passage.
    C'est pour que dans le futr on dise "cela date du temps de...... " comme référence.
    Bon, cela dit, quand vous prenez une photo, prévenez, la prochaine fois, je me pousserai.
    Amicalement.
    Lanternmag
    (pour "LA LANTERNE MAGIQUE")

    Posté par lanternmag, 17 mars 2010 à 18:51

Poster un commentaire