Le Havre d'avant... ou l'histoire en photo de la ville du Havre et des Havrais avant la guerre...

Le Havre... toute l'histoire du Havre et des Havrais... avant le naufrage et les bombardements de 1944 ! Beaucoup de photos dans Le Havre d'aujourd'hui également...

05 septembre 2009

Table rase...

5 septembre 1944, vers 18 heures... une nuée d'avions survolent Le Havre lâchant un flot ininterrompu de bombes.

"La nuit est complète, nuit causée par les poussières qui s'élèvent des immeubles écrasés. L'atmosphère devient irrespirable. Les quelques femmes qui se trouvent avec nous donnent l'exemple du courage tranquille. Chacun sait que la situation est extrêmement grave," écrira Pierre Courant.

Le bombardement dure plus de deux heures...

Le 6 septembre, au lever du jour, la ville est méconnaissable.

"Table rase" écrira Michel Leiris, dans sa préface de L'Age d'homme... "Le Havre est actuellement en grande partie détruite, et j'aperçois cela de mon balcon qui domine le port d'assez loin et d'assez haut pour qu'on puisse estimer à sa juste valeur l'effarente table rase que les bombes ont faite du centre ville..."

Voici quelques photographies personnelles du désastre, prises dans les jours qui suivirent les bombardements de septembre 1944. (On note en effet que les grands axes sont déblayés...)

A01438

La façade du Musée des Beaux-Arts.

A01439

L'entrée de la rue de Paris (vers l'Hôtel de Ville).

A01440

Le Muséum d'Histoire Naturelle depuis la rue des Drapiers (déblayée).

A01441

La rue Voltaire, juste derrière le Grand Théâtre.

A01442

Le Grand Théâtre.

A01443

Les Galeries, rue de Paris.

A01444

L'immeuble 'Bata', place de l'Hôtel de Ville.

A01445

L'église Saint-Michel.

A01446

L'Hôtel de Ville (côté Ouest).

A01447

Le Boulevard Foch.

A01448

Le Square Saint-Roch.

A01449

Le Square Saint-Roch, transformé en fosses communes.

A01450

La rue du Président Wilson.

Posté par Damien Patard à 18:00 - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

    C'est une histoire qu'il faut faire connaitre aux jeunes.
    Ce qui m'étonne c'est que tes photos sont les mêmes que celles envoyé par un de mes ami et qui sont des originaux.
    Je m'en suis d'ailleurs servi pour illustrer un reportage que tu peux voir ici
    http://havrais-dire.over-blog.com/article-28794783.html
    @+ Damien

    Posté par DAN, 05 septembre 2009 à 20:11
  • @ Dan

    Je tenais aussi ces documents pour des originaux... photos noir et blanc au format 6 x 9 cm.
    Elles sont écrites au dos (écriture de ma grand-mère). Elles datent de la guerre m'avait-elle dit.

    Posté par Damien, 05 septembre 2009 à 21:02
  • Mon ami m'avait dit la même chose, à savoir qu'il avait du mal à lire ce qu'il y avait d'inscrit au dos des photos. Mais qu'importe après tout. L'essentiel c'est qu'elles témoignent de ce que fut ces jours sanglants auprès des jeunes générations.

    Posté par DAN, 05 septembre 2009 à 23:32
  • merci pour l'émotion !

    Damien, Je suis content de te lire à nouveau !
    Les gens qui ont connu la guerre et s'en souviennent disparaissent petit à petit ! Merci de penser à eux et par tes photos tu le fais parfaitement !

    Posté par Laurent, 06 septembre 2009 à 01:13
  • Ahhhhhhhh de retour !! Avec ces clichés, on ne peut imaginer ce qu'on put ressentir les havrais en voyant ce champ de ruines...

    Posté par Anne, 06 septembre 2009 à 08:50
  • Ce jour-là, Paris était libéré depuis plus d'une semaine et toute la ville, indifférente à tout le reste, était en liesse, ivre et folle de bonheur..................
    On s'interroge encore aujourd'hui sur la nécessité pour les Alliés d'achever de ruiner la ville du Havre avec ce bombardement de folie.
    Triste mais utile commémoration.

    Posté par devalliere, 06 septembre 2009 à 10:45
  • Et encore aujourd'hui Le Havre subis un énorme oublis historique. Je suis révolté lorsque je vois certains reportages "grand public" sur la seconde Guerre Mondiale qui limitent la bataille de Normandie au Débarquement et la fin de la guerre à la Libération de Paris.

    La municipalité est aussi fautive en entretenant cet oubli. Je comprends qu'il y'a quelques années le sujet était encore sensible mais aujourd'hui il est temps de tourner une page.

    Ce qui est térrible c'est qu'il y'a énormément de gens, parfois même des havrais, qui ingnorent tout de cet épisode historique...



    PS: Le 6 Septembre au matin, les pompiers lutaient encore pour éviter que l'incendie se propage au reste de la Ville. Pour celà il ont fait un front de la Place THiers à la sous Prefecture via la rue Galieni. Le 6 Septembre à 18h, alors que l'incendie n'était pas encore maitrisé, une seconde vague de 300 bombardiers s'attaquait aux quartiers d'Aplemont, Frileuse, Graville, Soquence, Caucriauville...

    Posté par geo, 06 septembre 2009 à 11:32
  • Bon retour Damien

    Photos intenses et bouleversantes, mémoire indispensable de notre ville sur son passé douloureux .Le Havre d'aujourd'hui vient de cette ville d'hier ...

    Posté par philzoc, 06 septembre 2009 à 12:26
  • Salut Damien,
    tristes souvenirs de cet "acharnement", mais il ne faut pas oublier !!! C'est aussi pourquoi nous nous devons d'aider à sauvegarder ce qui reste de notre patrimoine !!
    ceci dit, bonne rentrée !!! ,o)

    Posté par phyll, 06 septembre 2009 à 13:04
  • Merci Phyll !

    Posté par Damien, 06 septembre 2009 à 21:16
  • Merci à toi aussi Damien.

    Posté par tce76, 06 septembre 2009 à 21:35
  • Merci pour ces photos. On comprend la difficulté des Havrais à s'approprier leur ville reconstruite sans leurs anciens repères.

    Posté par lilas, 07 septembre 2009 à 17:22
  • Archives

    Bonjour Damien, comme certains d'entre vous, né juste après la guerre j'ai vu ma ville renaitre de ses cendres et j'ai été baigné par les récits des mes aïeux sur leur vécu des bombardements de notre cité. Ils parlaient aussi d'une ville que je n'avais pas connue et ils éprouvaient la nostalgie du Havre d'avant guerre et par là ne m'ont pas beaucoup aidé à apprécier l'œuvre d'Auguste Perret. Ces destructions ont eu un retentissement sur mon enfance jusqu'à l'achèvement de la reconstruction pendant une période de près de 20 années. De nombreuses autres villes ont été ravagées comme Caen, Lorient, Brest, Cherbourg et bien d'autres. Pour le Calvados et la Manche il existe une mine de photos sur ce lien que vous connaissez peut-être http://www.flickr.com/photos/photosnormandie Beaucoup de photographies d'origine allemande et surtout américaine. Ouest France publie chaque années des numéros hors série qui permettent aux jeunes générations d'entretenir le souvenir de cette période de notre histoire. Le Havre Libre et Le Havre Presse possèdent-ils des archives à l'instar des journaux bas normands ? Nos amis Anglais ont donné dans la démesure et ne sont surement pas enclin à publier leurs clichés du ground zero Havrais. Mais les américains qui ont installé les camps des cigarettes tout autour de notre ville possèdent surement des archives photographiques. Un grand merci à vous Damien et aux autres blogueurs qui ont évoqué ces journées de septembre 44

    Posté par jeff, 07 septembre 2009 à 19:24
  • Bah, de rien !

    Je ne sais pas trop quelles archives peuvent avoir les journaux locaux...

    Posté par Damien, 07 septembre 2009 à 22:51
  • ...il est vrai que les journaux Havrais de l'époque étaient "Le Petit Havre" et "Le Havre Matin" .

    Posté par jeff, 08 septembre 2009 à 15:17
  • Damien, à propos du traumatisme engendré par la "table rase" cet article intéressant (en anglais) d'un professeur d'histoire contemporaine de l'université de Reading http://wih.sagepub.com/cgi/content/short/14/4/476

    Posté par jeff, 08 septembre 2009 à 18:58
  • augmentez la visibilité de votre blog

    Bonjour

    Votre blog est très intéressant si vous le voulez bien je peux le référencer dans LaMined'Or...
    laissez-moi un petit commentaire avec l'adresse de votre blog, de quoi il parle et dites-moi quelle image vous voulez, pour le représenter.
    Ah ! j'allais oublier, c'est gratuit !!!



    Cordialement

    Olivier

    Référencement par catégorie, apparition sur le mur LaMinedOr ect...
    http://laminedor.blog.mongenie.com

    Posté par olivier, 08 septembre 2009 à 20:22
  • Salut Damien
    Quel désolation...!

    Posté par marcopolo76, 10 septembre 2009 à 22:16
  • Oups..je voulais dire "Quelle désolation "..!
    Marco

    Posté par marcopolo76, 10 septembre 2009 à 22:17
  • Meme remarque que DAN

    J'ai aussi ces photos "originales" là, sous les yeux, rangées dans leur enveloppe avec ecrit dessus "Photos du Havre après le bombardement au lendemain" avec les écritures bleues à la plume et un numéro au dos de chaque photo(15 photos). Elles proviennent de la grand mère de mon amie. Alors soit on se connait donc au travers de ces photos, soit ce ne sont pas des originales, auquel cas je souhaiterais savoir si j'ai la collection complète...

    N'hésitez pas a prendre contact avec moi...

    googoomacfly@yahoo.fr

    Posté par Googoo, 14 septembre 2009 à 14:35
  • Le MEURTRE du HAVRE

    Documents écrits par le Colonel François POUPEL ( 4 pages avec photos),5480 morts en 24 heures, d'un bombardement de la ville avec plaquettes incendiaires, qui aurait pu être évité sans la stupidité d'un Général Anglais nommé John CROCKER qui refusa au Général Allemand ,par deux fois ,l'évacuation des civils, pourparlers du 4 septembre 1944, puis bombardement le 5 septembre 1944 à partir de 17 heures
    Un officier Anglais présent sur le site a refusé de détruire le Havre, il s'appellait le Colonel William Douglas HOME ,il a été mis aux arrêts et en cellule puis dégradé
    Un autre officier supérieur Britannique est intervenu près de CROCKER pour l'obliger a ne pas faire ce désastre, il s'appelait le Général Richard JELF ,malgré cet ordre il passa outre, déclarant que son supérieur était MONTGOMERY
    ce général saxon n'aimait pas la France parole de LECLERC
    une vidéo existe sur les déclarations de ces officiers
    UN DEVOIR de MEMOIRE
    s'impose sur ces crimes, sachant que ce général anglais CROCKER a eu une paisible retraite
    HAVRAIS réveillez vous..........

    Charles Edouard POUPEL
    j'y étais j'avais 13 années

    poupel.ched1331@wanadoo.fr
    tous documents a votre disposition

    Posté par charlemagne, 29 janvier 2011 à 17:55
  • Archives

    Un mémoire complet a été écrit par le Directeur du Port Autonome du Havre de cette époque
    sur le bombardement du Havre en septembre 1944
    Ce manuscrit avec photos est aux archives du Port Autonome le Havre
    au nom de JULIEN HAUCHECORNE
    charles Edouard POUPEL

    Posté par charlemagne, 29 janvier 2011 à 17:59

Poster un commentaire