Le Havre d'avant... ou l'histoire en photo de la ville du Havre et des Havrais avant la guerre...

Le Havre... toute l'histoire du Havre et des Havrais... avant le naufrage et les bombardements de 1944 ! Beaucoup de photos dans Le Havre d'aujourd'hui également...

04 juin 2009

Le Stade de la Cavée Verte

Il y a à peine plus d'un an, j'avais fait un long billet pour célébrer l'accession du HAC en Ligue 1...

Aujourd'hui, vous m'excuserez si je ne fais pas un billet pour célébrer la descente de cette même équipe en Ligue 2 !

Toutefois, samedi dernier avait lieu un match important à la Cavée Verte : un match capital dans l'optique du maintien de l'équipe réserve du HAC en CFA (Championnat Fédéral Amateurs - "La Ligue 4", quoi !!!). Il opposait Le Havre (B) à Viry-Chatillon devant 300 spectateurs. La rencontre se termina sur le score de 5 à 0 pour le HAC ! Ouf, l'honneur est sauf, nous n'aurons pas le droit à deux descentes la même année...

300 spectateurs à la cavée Verte... Quand j'ai vu cette statistique, les chiffres m'ont quand même un peu interpelé !

Les temps ont bien changé...

En effet, il y a presque 60 ans, le 23 avril 1950, un autre match avait eu lieu sur cette même pelouse ! Il s'était déroulé devant 24.961 spectateurs payants ! Cela reste à ce jour la plus grande affluence enregistrée pour un match du HAC disputé au Havre ! La rencontre opposait alors le HAC au Nîmes Olympique, deux équipes qui se disputaient la première place du Championnat de Division II.

A01233

Ce match qui reste aujourd'hui comme une date marquante dans l'histoire moderne du HAC aurait pu l'être encore plus, mais pour d'autres raisons, bien malheureuses...

En effet, ce jour-là, le Stade de la Cavée Verte aurait pu être le théâtre d'un drame, à la suite d'un mouvement de foule comparable à celui de la catastrophe survenue à Glasgow le 2 janvier 1971, lors du derby Celtic entre Celtic et Rangers. 66 personnes y trouvèrent la mort quand à la fin de la rencontre, alors que le résultat était encore de 0 à 0, le Celtic ouvrit la marque. Aussitôt, croyant le résultat acquis, une partie du public commença à se diriger vers la sortie, sans attendre le coup de sifflet final. Pendant ce temps, à peine la remise en jeu effectuée, les Rangers égalisèrent sur coup franc, à 20 secondes de la fin. Entendant les clameurs, les spectateurs  qui venaient de quitter leur place, rebroussèrent chemin et se heurtèrent à la foule, qui, le match fini, quittait à son tour les gradins. Les deux courants s'opposèrent violemment sur les marches verglacées, les barrières de protection cédèrent, et ce fut une effroyable cohue de gens roulant les uns par-dessus les autres, écrasés, suffoqués... Le choc fit hélas ! 66 victimes.

Au Havre, une tragédie à peu près semblable aurait pu se passer ce 23 avril 1950. Dès le début du match, un corner se joue sur le but du fond, au pied des gradins Nord, pleins à déborder. Pour mieux voir, chacun se hisse sur la pointe des pieds et tout à coup vers le 10e rang, un groupe de spectateurs perd l'équilibre, tombe sur le rang inférieur, qui entraîne le suivant et successivement, c'est le château de cartes qui s'écroule jusqu'au premier rang, derrière la balustrade, sur une dizaine de mètre de largeur. Sous la pression de la foule, les poteaux qui soutiennent la main-courante sont arrachés et celle-ci cède heureusement. En effet, les premiers rangs sont projetés sur le terrain de jeu et ne sont pas ainsi écrasés contre la balustrade.

A01234

L'émotion est néanmoins très vive car quelques dizaines de spectateurs se sont blessés dans leur chute. Très vite, les secours s'organisent et les blessés sont transportés dans les vestiaires, puis à l'hôpital pour quelques uns plus gravement touchés.

Après quelques minutes d'arrêt, l'arbitre fit reprendre le match qui se poursuivit normalement et se termina par une victoire de Nîmes. Il y avait eu plus de peur que de mal et les assurances supportèrent les dommages corporels et matériels de l'accident dont les conséquences furent heureusement limitées... Le public fut informé à la mi-temps que les dommages devraient être déclarés à la fin de la rencontre. Certains témoins de l'époque rapportèrent qu'à part quelques blessés indemnisés, les dommages matériels se limitèrent à des vêtements déchirés et surtout à des bas de soie troués avec preuves à l'appui !

C'est depuis cette époque qu'ont été placées en quinconce des barrières du haut en bas des gradins, de façon à arrêter les effets d'une poussée collective, et à en limiter l'étendue.

En même temps, on peut se poser la question : quand reverra-t-on 25.000 spectateurs au Havre pour un match de foot ? A la cavée Verte, ce n'est plus possible vues les nouvelles normes de sécurité, à Deschaseaux non plus ! Peut-être au Nouveau Stade ?

Merci à Michel Mospinek pour l'envoi des deux photographies et pour sa documentation...

Posté par Damien Patard à 23:51 - Les édifices non religieux - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

    et bien voilà une page d'histoire "footbalistique" qui ne manque pas d'intérêt !! (même si je ne suis pas un "footeux")
    on parle souvent des dégâts causés par les tsunamis...mais les marées humaines sont loin d'être sans danger, ce qui, hélas, c'est souvent avéré !! Quand au stade de la Cavée, bon nombre de Havrais y ont passé des heures "magiques" !!!

    Posté par phyll, 05 juin 2009 à 00:50
  • J'aime po le foot mais j'ai trouvé cet épisode historique intéressante !

    Posté par yoca, 05 juin 2009 à 07:51
  • Jeune, avec mon grand oncle, j'allais à la cavée verte assisté aux match du H.A.C. Habitant non loin du stade, lors des matchs auxquels je n'assistais pas, j'entendais de chez moi(1 Km environ)les clameurs du public lorsque le Havre marquait un but.
    Ton billet me fait revenir en mémoire ces barrières qui, en effet, étaient disposées en quinconce surtout dans la tribune sud, et ouest.
    J'ai pu ainsi assister au 1er match du H.A.C. à la cavée, juste après que celui-ci ai gagné la coupe de France !

    Posté par DAN, 05 juin 2009 à 08:27
  • Je ne suis pas non plus fana de foot...mais je pense que la notoriété d'une ville passe AUSSI, maintenant, par la réputation de son équipe de foot. C'est ainsi.
    Or le HAC passe généralement une année en Ligue I et dix en Ligue II...Rebutant !
    Ce que l'on comprend mal, c'est que des villes plus modestes : Lorient, Auxerre, Valenciennes, par exemple, se maintiennent et s'ils redescendent, remontent en Ligue I rapidement.
    Y'a kèk chose, là, qui interpelle !

    Posté par Otto Graf, 05 juin 2009 à 11:35
  • Etant supporter du club doyen depuis plus de 13 ans maintenant, j'ai lu avec grand intérêt cette page historique du club qui m'étais inconnu.
    Dans un autre contexte (puisqu'il s'agit là de hooliganisme malheureusement) on peut se rapeller du drame du Heysel (actuel Stade du Roi Baudouin), survenu le 29 mai 1985 à Bruxelle (39 morts au total) ou encore la tragédie de Hillsborough (stade de Sheffield Wednesday, club du nord de l'Angleterre) ou 95 supporters ont péri écrasé. Pour l'anecdote Liverpool était l'un des deux clubs à chaque fois, en France il fallut malheureusement attendre le drame de Furiani pour que la Ligue décide de rendre les places assises obligatoires.
    Vu que tu évoque l'accident qui s'est déroulé à Ibrox Park, savez tu que 69 ans plus tôt (le 5 avril 1902) une partie de la tribune ouest, construite en bois, s'effondra et provoqua la mort de 26 personnes et la blessure de 587 autres lors d'un match international opposant l'Écosse à l'Angleterre.
    La dernière tragédie en date s'est déroulée il y a peine 3 mois, ou une bousculade de supporters à fait 19 morts et 135 blessés par piétinnement au stade Félix Houphouët-Boigny d'Abidjan, le 29 mars dernier.
    Après tout ça faut être fou pour rentrer encore dans un stade lol.

    Posté par yannick_76, 05 juin 2009 à 13:36
  • Ouh l'horreur, il faut bien évidemment lire "savais-tu" et non pas "savez-tu", quelle honte.

    Posté par yannick_76, 05 juin 2009 à 13:37
  • Une page d'histoire d'un grand intérêt !

    Posté par buddy2259, 05 juin 2009 à 16:58
  • Je n'y connais rien en Foot, mais j'aime bien l'anecdote dans l'histoire du HAC !

    Posté par philzoc, 05 juin 2009 à 17:30
  • Passionnant !

    Posté par Marlowe, 10 juin 2009 à 16:33
  • Je ne connaissais pas cette histoire de chateau de cartes à la cavée, mais ça complète la liste des tragédies (glasgow, heysel, furiani, etc...)
    Merci encore pour ces infos, historiques de notre ville.

    Posté par tce76, 10 juin 2009 à 18:45
  • j'y étais

    J'y étais avec mon père , j'avais 8 ans et m'en souviens comme si c'était hier . Fort heureusement pas dans cette tribune , mais tout près , dans le virage SUD/EST , aux premières loges pour vivre cet incident où l'on a évité la catastrophe . Habitant rue Felix Faure nous nous rendions à la Cavée verte à pied avec mon père .Je suis un fidèle supporter du HAC depuis 1950 . J'ai suivi de très près toutes les péripéties de l'Histoire de ce grand club .
    j'ai crée un blog Littérofilosoficopoéticohumoristique il y a 2 ans ans . Mais je passe de temps en temps un article sur ma ville et sur mon HAC .
    Je trouve ton blog très intéressant et me propose de le consulter régulièrement , et pour ce faire l'ajoute sur ma liste de liens ( blogs préférés )
    Donc , à très bientôt .
    Bien cordialement .
    Thierry
    http://percantoch.blog.mongenie.com

    Posté par Cantel Thierry, 26 novembre 2009 à 08:01
  • petite erreur

    Je viens de relire ton passionnant article et j'y relève une petite erreur :
    --- Il s'agissait , me semble t'il , des gradins SUD ... aujourd'hui , totalement envahis d'herbes folles .
    Très amicalement

    Posté par Cantel Thierry, 26 novembre 2009 à 08:45
  • rectification

    HAC-Lille et ses 26300 spectateurs s'est joué au Stade Municipal (Deschaseaux) en 1951. C'était le premier match joué à Deschaz' après la guerre, le stade ayant été sérieusement endommagé. Par conséquent, ces 26300 spectateurs sont le record de Deschaz'. (lieu du stade confirmé par le Paris-Normandie, Le Havre éclair et France football).

    Posté par marienau1, 07 octobre 2011 à 22:25
  • tribune

    salut je suis fan du HAC depuis ce fameu HAC-MULHOUSE où nous etiont entassés debout dans la tribune kop et j'ai toujours ete fan de l'histoire de ces deux tade , deschaseau et la cavee !!! mais une question ? a la cavee il y avait il une tribune coté rue ? je n'ai jamai vue de photo ! merci

    Posté par franck, 01 janvier 2012 à 13:25
  • Bonjour Franck, plutôt 5 ou 6 rangées de gradin découvert juste devant un petit pavillon qui était la buvette tenue par un de mes oncles ( Monsieur Liard ) et juste derrière, la rue...

    Posté par l'pere Cantoche, 23 février 2012 à 16:53

Poster un commentaire