Le Havre d'avant... ou l'histoire en photo de la ville du Havre et des Havrais avant la guerre...

Le Havre... toute l'histoire du Havre et des Havrais... avant le naufrage et les bombardements de 1944 ! Beaucoup de photos dans Le Havre d'aujourd'hui également...

21 juillet 2008

Et si Le Havre avait été reconstruit autrement...

1944 : Le Havre détruit...

"Au Havre, blessé pour la France, mais vivant ! et qui sera grand !" écrit Charles de Gaulle le 7 octobre 1944 dans le Livre d'or de la Ville du Havre.

A00333

1960 : Le Havre reconstruit...

"Honneur au Havre qui s'est redressé !" écrivait alors le même Charles de Gaulle devenu Président de la République Française.

A00334

Entre les deux dates (et surtout entre 1945 et 1955), la reconstruction du Havre, essentiellement menée par une équipe d'anciens élèves d'Auguste Perret, regroupés en 1945 au sein d'une association d'abord baptisée Atelier de reconstruction d'Auguste Perret, a eu lieu...

La tâche était rude : il s'agissait de construire - ou plutôt de reconstruire - toute une partie de la ville... Quelques chiffres donnent l'ampleur de la tâche : 10.000 immeubles détruits dont les deux tiers en centre-ville et 48.000 sans-abri à reloger...

Et la reconstruction fut ce qu'elle fut...

Cependant, il est intéressant de voir qu'elle aurait pu être autre. De la même façon que je vous avais proposé il y a quelques temps, une vue de l'Hôtel de Ville du Havre réalisée par Eric Chardine, qui avait rêvé un Havre autrement (voir le post I have a dream), je vous propose aujourd'hui des idées, ou des projets non réalisés par cet Atelier de reconstruction d'Auguste Perret.

Tout d'abord, il faut savoir que parmi les grandes orientations premières de l'Atelier pour la reconstruction de la ville sinistrée figurent notamment l'application d'une trame orthogonale de 6,24 mètres et la surélévation de la ville de 3,50 mètres, permettant de créer sous chaque rue des galeries pour l'enlèvement des ordures ménagères et la distribution des sources d'énergie. L'idée maîtresse est donc de reconstruire le centre sur une plate-forme de béton, à plus de 3 mètres du sol : on peut ainsi se protéger des inondations et installer sous cette dalle les caves, les canalisations et des circulations à différents niveaux. Perret entend repenser l'espace urbain et "montrer aux Américains ce qu'est une ville moderne".

Par opposition à la vétusté et à l'entassement d'avant-guerre, Perret veut donner à tous le maximum d'air et de lumière. "Pour cela, le remembrement est décidé, afin de s'affranchir du parcellaire incommode : la co-propriété au niveau de l'îlot est l'idée de base de la reconstruction qui doit permettre d'égaliser les densités. Ces îlots carrés, de 100 mètres de côté, sont délimités par une voirie à angle droit qui s'organise sur un axe principal Est-Ouest, fermé du côté de la mer par la Porte Océane. La conception architecturale repose sur l'usage systématique du béton qui permet l'industrialisation de la construction, tout en soulignant l'ossature des immeubles bas (5-6 étages) dont les façades, conçues sur un module de 6,24 mètres sont tramées, par le seul jeu des ouvertures" écrit Claude Lechevalier dans son ouvrage Le Havre paru en 1971.

A00337

Perspective axonométrique d'un immeuble, n. d. 535 AP 73/1, n° CNAM 45.1.69.

Cependant, si le projet d'application de trame orthogonale de 6,24 m fut bien appliqué, il en fut autrement pour celui de surélévation de la ville. Ce projet hautement ambitieux, mais jugé trop coûteux fut finalement abandonné...

Il en reste cependant quelques croquis :

A00335

Perspective axonométrique d'un ilôt sur sol surélevé, datée du 2 novembre 1945. 535 AP 73/1, n° CNAM 45.1.63.

A00336

Etude du réseau de voies surélevées. 535 AP 73/1, n° CNAM 45.1.83.

La reconstruction de la ville fut conduite à la façon d'un concours d'émulation de l'Ecole des Beaux-Arts. Les propositions de chaque membre actif de l'atelier - rebaptisé pour la circonstance Atelier de reconstruction de la Ville du Havre - sont soumises au maître, qui en dégage les lignes directrices.

Ainsi, plusieurs projets de reconstruction de la Place Gambetta furent proposés. Voici une hypothèse non retenue :

A00339

Hypothèse pour la place Gambetta et le quai Georges-V : plan masse et perspective, n. d. 535 AP 73/1, n° CNAM 45.1.23 t.

Et maintenant, une perspective aérienne de ce qu'aurait pu être cette place, avec surélévation de la ville...

A00338

Perspective aérienne de la place Gambetta, n. d. 535 AP 74/1, 45.1.357.

Et sans...

A00341

Perspective aérienne de la place Gambetta, n. d. 535 AP 74/1.

On constate qu'à la place de notre "Volcan", un autre théâtre a pris place. Un projet de théâtre qui n'aboutit cependant pas, laissant la place Gambetta vide de tout édifice culturel jusqu'en 1978, année du début du chantier de l'Espace Oscar Niemeyer.

De même, le Monument aux Morts est toujours resté dans l'état qu'il était lors de son inauguration le 3 août 1924. Cependant, un projet de l'Atelier de reconstruction de la Ville du Havre visait à le modifier, en l'entourant de colonnes, un peu à la façon des temples antiques...

A00340

Etude pour le monument aux morts, décembre 1948. 535 AP 95.

Peut-être qu'à la vue de ces projets, certains se diront que c'est dommage qu'ils n'aient pas été réalisés tandis que d'autres souffleront en se disant "on a échappé au pire"...

Avec des si...

Le prochain billet à paraître dans les jours prochains traitera du même sujet, mais il ne parlera que du morceau de choix que s'était réservé le "patron", je veux bien sûr parler de l'église Saint-Joseph !

Sources :
-  Le Havre, Claude Lechevalier, Editions SAEP Colmar-Ingersheim, 1971.
- Les frères Perret, L'oeuvre complète, Institut Français d'architecture, Editions Norma, Paris 2000. (Tous les croquis sont tirés de cet ouvrage, pp. 305-311).

Posté par Damien Patard à 23:09 - Le Havre reconstruit - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

    Surélévation

    Ça m'aurait bien plu moi la surélévation de la ville, et pour le coup elle aurait été vraiment originale !

    J'aurais bien aimé aussi un théâtre construit dans le style Perret !

    Merci Damien pour tes récits passionnants !
    Christian

    Posté par Ch. Leguillon, 22 juillet 2008 à 09:46
  • Je decouvre ce projet pour le Monument aux Morts ! C'est tout a fait étonnant. Remarque ils voulaient peut être écrire la liste de 5200 civils morts sous les bombes

    Posté par geo, 22 juillet 2008 à 21:37
  • Que du bonheur !

    Posté par marcopolo76, 22 juillet 2008 à 22:23
  • pour aller dans la même idée que Geo, un tel hommage aux civils disparus aurait dû se faire...mais bon, c'est pas nous qui...
    amicalement et bravo
    phyll

    Posté par phyll, 23 juillet 2008 à 00:12

Poster un commentaire